Note de l'éditeur

Cette section est encore incomplète. Les jardiniers sont à l'oeuvre, vous y trouverez bientôt plus de contenu !

Jardin +

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Avec cette rubrique, les jardiniers enlèvent leurs gants et leurs bottes, pour aborder d'autres sujets, toujours dans le registre de la préservation de la nature, de la santé, du commerce équitable, etc.

La nuit, j'éteins ma borne wifi

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Il suffit de rechercher un réseau wifi, autour de soi, pour se rendre compte du nombre de bornes qui se trouvent à notre portée, surtout en pleine ville. À celui de ces bornes, s'ajoute le rayonnement de tous les périphériques de type téléphones mobiles, téléphones sans fils domestiques DECT, puces RFID, babyphones, tablettes, télévisions connectées, ainsi que la ribambelle de capteurs pour les systèmes d'alarme, les montres, etc.

Afin de se faire une idée de la cacophonie électromagnétique qui nous entoure, on peut la visualiser grâce à l'application Data Scanner.

Ces champs électromagnétiques, ces basses fréquences et radiofréquences excitent les tissus vivants et les échauffent. Ils sont classés cancérogènes par l'OMS, en ce qui concerne les téléphones portables, et cancérogènes possibles, pour les ondes wifi. Le conseil de l'Europe préconise l'abandon du wifi dans les écoles, car il semble que les tissus du cerveau des enfants y soient particulièrement sensibles.

Le mieux à faire serait très certainement de démonter les antennes relais et de remplacer les points d'accès wifi, en revenant à du câblage réseau classique dans les maisons. Mais que ferait-on de nos tablettes ? Et accepterions-nous de nous déplacer entre le salon et le jardin, l'ordinateur à la main et un rouleau de 50 m de câble réseau sur l'épaule ?

Entre la cuisson basse température de notre cerveau et l'abandon de nos périphériques préférés, on peut choisir la voie de la précaution et de la modération, en réduisant son exposition aux périodes réelles d'utilisation du réseau sans fil. En ayant le réflexe de débrancher la borne wifi durant la nuit, et dès qu'on ne s'en sert plus, on protège sa famille et ses voisins.

Si la borne wifi de la maison ne se trouve pas à portée de main, ou si on a peur de ne pas penser à l'éteindre avant d'aller se coucher, sachez que la plupart d'entre elles proposent des réglages automatiques qui permettent de programmer l'extinction et le redémarrage du service, en fonction de plages horaires, et de l'utilisation réelle du réseau. Consultez la documentation technique de la borne, ou votre fournisseur d'accès. Le webmaster du site se fera par ailleurs un plaisir de vous aider, si vous le sollicitez par l'intermédiaire du formulaire de contact.

 

 

 

 

 

Stop à la pub !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Elle remplit nos boîtes aux lettres, puis nos poubelles... Il arrive même qu'au milieu d'une liasse multicolore, un courrier important finisse par erreur à la poubelle !

Afin de se débarrasser de la publicité, il suffit, en principe, d'indiquer sur notre boîte aux lettres que nous y sommes allergiques. Chacun peut faire sa propre étiquette, mais il en est une bien reconnaissable du facteur et de ses acolytes, il s'agit du petit éléphant, sur fond jaune, "Keng Reklamen!".

On peut se le procurer en ligne, et le recevoir en 48h, en le commandant sur le site du "Mouvement écologique". Les jardiniers ne font pas de publicité pour des partis politiques, il s'agit juste ici de se débarrasser de la publicité non sollicitée, grâce à un autocollant bien pratique !

Si vous rencontrez des difficultés linguistiques avec le formulaire de contact, demandez votre autocollant via le formulaire de contact.